Lettre ouverte d’adopté-e-s à Causette, France Inter, France Culture

Suite aux récentes publications des médias : Causette1 («Les Enfants de Reine de Miséricorde : scandale de l’adoption en Éthiopie»), France Inter2 et France Culture3 («Les enfants enlevés d’Éthiopie»), de nombreux adoptés par l’association ERM, ressentent un préjudice lié à leur histoire personnelle et demandent le respect d’autres visions que celle imposée par le traitement médiatique de leur adoption.
C’est donc pour eux-mêmes et leurs familles (biologique/adoptive) mais aussi pour de nombreux autres adoptés, restés anonymes, qu’ils adressent cette lettre ouverte aux médias !

Mille fois je me suis demandée si, face aux bombes, ce devait être ma raison, mon cœur ou mes tripes qui devaient te répondre : peut-être tout à la fois… Passionnément je t’écris cette lettre :
Chère Causette,
Chère France Inter
Chère France Culture
De ta plume blanche et intacte, parée de lunettes dorées et sans un pied au dehors, tu choisis à partir d’un écho, de réécrire nos vies, celles de plus de 1 500 enfants adoptés que nous sommes et dont tu modélises le parcours, le clones au gré d’un combat : le tien !
A coups de crayons, tu piétines nos réalités de vie singulière et nous impose une nouvelle identité, désormais commune à tous : celle de l’enfant adopté, victime d’un trafic organisé depuis l’Éthiopie !
Nous sommes salis de tes taches d’encre qui coulent sur nos joues et jettent dans la boue obscure nos abris orphelins et l’association ERM qui a permis, à beaucoup d’entre nous, de poser l’ancre et parfois même de repartir naviguer, douloureusement mais sûrement, entre nos familles de cœur et nos familles de sang.
Impunément, tes mots jouent avec nos identités fragiles, et nous contraignent à nous expliquer, nous justifier auprès de tous, parfois anonymes, de nos trajectoires intimes au risque de laisser comme seule vérité les accusations qui t’appartiennent !
Indéniablement, nous portons en chacun de nous, une identité singulière à visages multiples qui ne pourront être apprivoisées qu’aux termes d’un pas de côté, d’une écriture éprouvée, d’une plume colorée…
Sincèrement

1 Publications internet du 12 mai 2021, 19 mai 2021, 26 mai 2021, publication papier N°123 du juin 2021
2 Le journal de 19h du 26 mai 2021
3 Émission «les pieds sur terre» du 3 juin 2021à 13h30

Télécharger la version pdf

Moi, Mon année d’arrivée en France, Là où je vis aujourd’hui

Almaz, 1990, Paris – 75
Kedeja, 1990, Seine St Denis – 93
Gété / Julie 1990, Martinique – 972
Tafetu /Anne,1990, Paris – 75
Alem, 1990, Seine St Denis – 93
Tsehai / Lucie, 1992, Ile et Vilaine – 35
Atemnesh / Amélie, 1993, Pays de la Loire – 44
Benoit, 1994, Pays de la Loire – 44
Ermias, 1994, Clermont-Ferrand – 63
Julien, 1994, Paris – 75
Yalem, 1994, Manche – 50
Anne-Lise, 1995, Corse
Ephrem, 1995, Loire Atlantique – 44
Sarah, 1996, Finistère – 29
Maria, 1996, Hauts-de-France – 02
Lucie, 1998, Indre et Loire – 37
Selamawit / Marie, 1998, Hauts de Seine – 92

Moi, Mon année d’arrivée en France, Là où je vis aujourd’hui

Letebrehan / Anna, 1999, Éthiopie
Amanuel / Jean, 2000, Éthiopie
Mekdess, 2002, Hauts de Seine – 92
Marie-Bénédicte, 2002, Hauts de France – 59
Rébecca, 2002, Centre Val de Loire – 37
Ayelech / Rahel, 2002, Indre et Loire – 37
Eden, 2003, Paris – 75
Biwota / Vianney, 2005, Pays de la Loire – 44
Romane, 2005, Loire Atlantique – 44
Fanelie, 2005, Haute Loire – 43
Lana, 2005, Var – 83
Dareskedar / Domitille, 2008, Deux-Sèvres – 79
Carole, 2009, Rhône – 69
Meseret / Juliette, 2009, Normandie
Hana, 2009, Maine et Loire – 49
Meseret / Juliette, 2009, Normandie

Et de nombreux anonymes…

La publication a un commentaire

  1. Anne-Marie Kervella

    Quel beau texte ! Quelle force d’émotion et de dignité dans vos mots ! Bravo à vous, sincèrement.

Répondre à Anne-Marie Kervella Annuler la réponse